Main Courante Escalier

La construction d’une main courante - et plus globalement d’une rampe d’escalier - n’est pas une mince affaire : au delà des questions esthétiques, il s’agit de prendre en considération les aspects liés à la sécurité.

Main Courante Escalier

Avant toute autre considération esthétique – que ce soit sur sa forme, ses matériaux ou encore, son remplissage, la réalisation d’une rampe d’escalier doit tenir compte d’un certain nombre de contraintes techniques et sécuritaires. Prioritairement, son niveau supérieur – à savoir, la main courante – doit se situer à une hauteur minimum de 90 centimètres, afin d’éviter les risques de basculer dans le vide. Pour la sécurité du jeune public, il est préférable d’éviter les propositions facilitant l’escalade de la rampe ou celle permettant à l’enfant de s’insérer entre les lisses ou les barreaux. D’une manière générale, un enfant ne doit pouvoir passer, ni la tête ni les épaules.  Enfin, il convient de bien fixer la rampe d’escalier – idéalement sur le côté, pour ne perdre aucun espace de circulation.


Recherche(s) Associée(s) :

CONTACTEZ-NOUS !